Contrôle Qualité Web

dernière modification : août 2016

Contrôle qualité Web

La gestion qualité Web

Tout commence en déterminant le niveau de qualité souhaité, à partir de là, nous allons écrire un ensemble de règles à respecter. Il nous restera plus qu’à oeuvrer pour que la production finale réponde à ces critères.

Cet ensemble de règles est ici appelé des référentiels, il s’agit en fait d’une base documentaire technique sur laquelle tout le monde devra travailler.

Nous allons donc, à partir de référentiels, gérer la qualité du produit final, le tout est de savoir sur quoi reposent ces référentiels…

Les indispensables référentiels

Des référentiels pour le Web on en trouve un peu partout et sous différentes formes, ils sont et doivent être des résumés de documents édités par le W3C. Il faut bien sûr y inclure les référentiels d’accessibilité, non pas pour le côté altruiste même si c’est important, mais parce que leurs richesses techniques permettent de créer des sites Web d’une qualité peut soupçonnable.

Mettre en place ce genre de programme est difficile, mais l’enjeu est important et il convient de ne jamais l’abandonner, s’il existe des blocages, il faut savoir les identifier et trouver des solutions : elles sont majoritairement d’ordre humain plus que techniques.

Nous devons être convaincus que les référentiels créés à partir des standards du Web sont assez stables pour ne pas être remis en cause (n’oublions pas que Google, Yahoo, Microsoft, Apple, Adobe, IBM …. sont tous des membres du W3C).

Savoir vérifier et contrôler

Après avoir écrit nos référentiels, nous allons créer des outils permettant de vérifier la production par rapport aux règles de qualité préalablement fixées.

Parmi ces outils, un classeur Excel est approprié, il permettra de checker facilement les différents éléments. Nous serons tout de même assez souples dans les contrôles, certains éléments ne pourront être checkés par manque de temps ou de budget, il faudra juste en connaître la raison et l’impacte sur la production finale.

Ce contrôle qualité devrait à mon sens, se faire par une personne externe à l’entreprise ne serait ce que pour sa neutralité. Un point qui me semble important de souligner et que cette personne sera certainement bien accueillie, mais cela ne veut pas dire qu’elle sera “acceptée” par les membres de l’équipe, bien au contraire. En effet, il faut reconnaître que dans le monde du Web nous sommes tous accrochés à nos “croyances” ; nous avons du mal à accepter qu’une tierce personne les remette en cause.

Pour la réussite d’une gestion qualité dans un projet Web, il est donc primordial que le chef de projet respecte et impose la méthode sans être influencé par des tiers.

Gérer les coûts

L’industrialisation du Web sert à produire plus vite et à moindre cout sans négliger la qualité. En adoptant de bonnes méthodes de travail, et en utilisant que les techniques fiables, les marges futures deviendront plus importantes.

Alors oui, au début il y a un coût non négligeable et des nombreuses difficultés à surmonter. Mais une fois que l’on a la méthode, et que les outils créés seront réutilisables, vous pouvez être assuré que l’investissement portera ses fruits et que l’ambiance de travail sera plus “décontracté”.

Graphiste freelance